Dimanche 8 juillet

8juillet-2-2

Stade Ondaraitz – 19h00

En prévente: Tarif plein 20€ – Tarif réduit 17€
Sur place: Tarif plein 23€ – Tarif réduit 17€

Sanseverino

Grand retour au blues électrique gorgé de guitares ! Sanseverino n’a rien perdu de sa plume pour décrire sur un ton humoristique décalé des tranches de vie autobiographiques ou presque.
On y découvre ses passions ( le vélo) , ses coups de gueule, ses réflexions sur la société qui nous entoure baignés dans un rock’n roll blues dynamique et entraînant.

sanseverino

Inspiré par la musique tsigane, le jazz manouche et les musiques électriques des années 40 et 50 de Django a Zappa Stéphane Sanseverino fait depuis 20 ans des propositions à la fois loufoques et virtuoses, à l’image de son dernier spectacle Papillon, « karaoké littéraire » racontant les évasions à répétition d’un bagnard de Cayenne sur des airs bluegrass.

Passant du swing manouche au rock et au blues avec aisance, il couvre à travers ses albums des décennies de musique et d’influences, toujours avec virtuosité et justesse.
Pour Sanseverino, sa tournée 2017/2018 s’annonce en écho à de nouvelles perceptions et envies artistiques. Dans son album “Montreuil/Memphis“, le blues est de rigueur, adieu Big Band et accordéons. Sanseverino s’arme de son harmonica pour bientôt vous faire rêver.
Montreuil/Memphis, sortie le 22 Septembre 2017.

Eñaut Elorrieta

elorrieta

De nos terres natales, de nos amours perdues, de nos enfances lointaines, on est tous des déracinés que la mélancolie chavire. Guitariste-chanteur du groupe pop-rock
basque Ken Zazpi, Eñaut Elorrieta présente en duo ses compositions chargées d’émotion. Inspirés de sujets universels et historiques, ses textes poétiques puisent à la source du sentiment d’exil et de solitude qui nous habite et qui nous touche.
A Hendaye, à domicile presque, il fera entendre, sur des mélodies qui parlent au cœur, l’étrange étrangeté que c’est aussi, parfois, d’être soi.

Ecay – Benavent – Viccaro

ecay

2018 marque le retour de Jean-Marie Ecay, grand chef d’orchestre de Guitaralde, sur le devant de l’affiche. On fredonne encore dans tout le Pays Basque les chansons de ses débuts avec le légendaire groupe Itoiz. Passé par la Compagnie Lubat, il met son inventivité musicale au service de nombreux artistes de tout premier plan, de Claude Nougaro à Didier Lockwood en passant par Richard Galliano. Guitariste attitré du groupe de Billy Cobham depuis 2006, Il vient d’intégrer en 2018 le groupe du légendaire Jean-Luc Ponty.
Vingt ans… Vingt ans que Jean-Marie Ecay n’avait pas rejoué avec l’illustre bassiste Carles Benavent, qui a forgé sa légende dans le sillage de celle de Paco de Lucia, dont il a été l’accompagnateur de prédilection, ou d’un certain Chick Corea. Inventant un nouveau jeu de fretless qui emprunte au jazz sa liberté, il dynamite les codes du flamenco tout en respectant sa rigueur nerveuse et le sens mélodique d’une musique qui fait parler l’âme comme aucune.
Accompagnés du batteur Nicolas Viccaro, Jean-Marie Ecay et Carles Benavent viennent présenter leurs compositions, et saluer certaines figures illustres de l’histoire ouverte du jazz, avec des hommages à Didier Lockwood, Paco de Lucia, Jaco Pastorius et Tony Williams.